Les mûres, sombres et subtiles

AutomneÉté Fruit

Ces tendres petites baies juteuses et brillantes qui font les délices des promeneurs fouillant les haies à la fin de l'été peuvent aussi être cultivées. Fraiches et acidulées, elles se cueillent de juillet à octobre.

Petites mais puissantes
Les fruits violets de la ronce se croquent principalement nature au retour d'une promenade. Mais ils peuvent aussi répandre leur goût sucré et délicatement piquant dans des sorbets, sirops, confitures, tartes, yaourt ou encore salades de fruits. Cuite ou crue, la mûre apporte fraîcheur et couleur à de nombreux desserts et se marie notamment à merveille avec sa cousine la framboise. Les amateurs d'associations de saveurs originales les associeront également à un magret de canard, du rôti de
boeuf ou du gibier. Riche en vitamine C et en manganèse, la mûre est réputée pour ses vertus anti-oxydantes.
Astuce : Si vous voulez faire cuire vos mûres, faîtes le à tout petit feu car ce sont des fruits très délicats.

Un épineux casse-tête botanique
Les mûres que l'on consomme le plus en France sont les fruits de la ronce. Il ne faut pas les confondre avec leurs homonymes, les mûres des mûriers. Les mûriers sont en effet principalement destinés à élever les vers à soie et ne sont pas de la même famille que les mûres venant des ronces. Les mûres peuvent être sauvages ou de culture, ces dernières étant généralement plus grosses. L'espèce est originaire d'Asie et accompagne l'homme depuis l'époque des chasseurs-cueilleurs.

Insolite : Une légende sanguinaire
La couleur sombre des mûres, allant du noir au rouge, est sans doute à l'origine de la légende de la création de cette baie dans la Grece antique. Les Grecs considéraient en effet la mûre comme née du sang des Titans, versé sur la Terre lors de leur guerre contre les dieux de l'Olympe.


Source principale : https://www.lesfruitsetlegumesfrais.com/fruits-legumes/petits-fruits-et-fruitsrouges/
mure/carte-identite

Suivez-nous :

InstagramYoutubeLinkedIn